Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/06/2013

Je donne, je reçois, je rends

Scène de la vie quotidienne en métamorphose.

Lorsque des ingénieurs se rassemblent pour offrir leur intelligence avec cœur et conscience, il se passe des choses intéressantes.
Par exemple, la naissance de Fairphone premier Smartphone équitable.
« Le plus symbolique des éléments équitables de ce produit est sans doute la volonté de puiser les matières premières dans des mines et carrières épargnées par les guerres et autres trafics. Les matières premières utilisées dans la conception de produits électroniques sont largement concernées par les conflits, notamment en Afrique avec, par exemple, les mines de coltan (utilisé pour les transistors, puces...), responsables de millions de morts en République Démocratique du Congo».
« A noter également que pour chaque produit vendu, l’équipe de Fairphone reverse 3 euros à un organisme chargé de débarrasser le Ghana, véritable décharge de la planète, de ses nombreux déchets électroniques ».

Plus d’infos sur http://www.reporterre.net/spip.php?article4385

Le 5 juin, les 5000 pré-commandes pour démarrer la fabrication ont été atteintes. Cette nouvelle me met en joie.

Une autre solution s’offre à nous, renoncer au téléphone portable.

Commentaires

Il ne peut pas y avoir de smartphone équitable.

Le but malheureusement de la société qui les conçoit est de vendre le plus de produits possible et de poursuivre le modèle économique capitaliste actuel : alimenter au maximum la richesse d’une infime minorité.

Son habileté est de nous le vendre en nous manipulant avec des idées généreuses, des idées que nous avons pour changer le monde, détournées au profit de l’enrichissement de la société de production.
Entre autres, rappelons que les minerais et métaux utilisés ne sont pas sans limite
Rappelons aussi que les mineurs (surtout dans les pays du sud) ont des conditions de vie bien souvent inacceptables.
Rappelons que ces smartphones sont pas sitôt créés qu’ils sont bon pour la poubelle du sud. (alors même si nous les aidons à les gérer, ce n’est pas sans une dose de cynisme).


Le Fairphone est malheureusement une manipulation mentale pour que nous puissions continuer à avoir à portée de main, en toute bonne conscience, un smartphone alors que la majorité de l’humanité survit à peine (et une partie meurt de ne pas pouvoir vivre).

Nous faisons partie des 20 % qui s’accaparent les richesses de la terre.

A nous de faire le choix d’avoir un smartphone, une voiture, un ordinateur… assumons pleinement ces choix iniques au niveau mondial et luttons pour changer le cours des choses.

Ne donnons pas aux capitalistes, pollueurs, escrocs de toute nature… des blancs seings justifiant leurs procédés !

Amicalement

Marc

Écrit par : Evin Marc | 18/09/2013

Merci Marc de cette réaction. Tu as raison et je me suis sans doute laissée emporter par cette idée qui me tient à coeur que des alternatives existent lorsque l'on met notre intelligence au service de notre coeur et de notre conscience.
Cependant, tes arguments sont tout aussi valables pour nombre (toutes?) de nos productions industrielles, notamment les ordinateurs et internet. Cependant le concept du smatphone comme un outil hyper individuel est de fait un objet non partageable et en cela c'est un piège terrible à la consommation et au gaspillage.

Je crois cependant que les outils qui nous relient sont utiles à la vie en réseau et que les citoyens (les communautés) doivent reprendre la main si l'on ne veut pas que tous ces outils soient des formidables instruments de contrôles comme c'est déjà le cas aujourd'hui.

C'est donc un dilemme. Reliance et frugalité?

Écrit par : Natacha | 19/09/2013

Les commentaires sont fermés.