Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/06/2010

Osons la joie !

Hier, juste avant de prendre mon train , un directeur client m’a interpellé rapidement sur mes interventions en rigologie.
Il avait du me « googeliser » comme on dit , ce mot est déjà entré dans notre langue comme kleenex, frigidaire ou post it !
Qu’il s’y soit intéressé m’a fait vraiment plaisir. Et c’est difficile de parler du rire, de la joie surtout en quelques secondes.
J’ai juste eu le temps de dire que la joie est une émotion extraordinaire, une émotion créatrice, pas toujours assez présente dans les équipes.
IMG_4222.JPG
Et bien sur la rigologie traite du rire qui à lui seul est un outil merveilleux.
L’humour et l’amusement, comme un art de vivre ? comme un art de travailler ? comme un art d’échanger ?
Le rire, l’humour, l’amusement ne sont pas au même niveau, mais peu importe. Ils sont chacun porteurs de joie. Ils nous emmènent au cœur de notre humanité.
Ils déploient une force inimaginable dans les équipes et permet de traiter la complexité sur un mode subtile.
« Le rire est le propre de l’homme » disait Rabelais.
C’est ce qui permet à l’homme de retrouver sa légèreté de l’être et sa santé.
Pour Ouaknin, il n’y a rien de plus sérieux que l’humour ! beau paradoxe.
N’est-ce pas notre métier de surfer sur les paradoxes pour faire éclater les structures de logique traditionnelles et inviter à un système de pensée différent ?
Le principe de la raison est souvent linéaire et causal (pour ma part ennuyeux !). L’humour, l’amusement, nous permettent d’explorer d’autres chemins, de créer du mouvement, de déconstruire, de se remettre en question.
L’humour travaille sur le sens du sens, c’est-à-dire le non sens.

L’amusement réactive la joie, la communauté, notre force créatrice.
Je me sens à cet endroit parfaitement dans mon métier.

Inventer des histoires, raconter des histoires, vivre des histoires ! Nous sommes des êtres narratifs. C’est une universalité !


La joie, tout simplement, laisse le passage à la vie.
Pour retrouver sa liberté , sa puissance et sa responsabilité.
Pour avoir un pouls puissant et chantant.