Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/02/2011

Poésie et management

Lorsque je demande à mes clients :
« Quelle la dernière grande joie que vous avez partagé avec votre équipe ? «
« De quand date votre dernière bonne rigolade ensemble ? »
« Quelle était votre dernière idée créative et ludique en CODIR ?»
« Quelle place donnez-vous au beau dans votre entreprise ? »

Ces questions interrogent sur ce qui me semble fondamental chez l’homme, ce qu’Edgar Morin appelle la poésie de l’Homme : la fête, l’amour, le jeu , la communion.
/Users/natacharozentalis/Desktop/IMG_1795.JPG
Cette poésie de la vie offre un équilibre face au prosaïque de l’organisationnel illustré par toutes les activités pratiques, techniques, utiles, organisées. Nous accordons tellement d’importance aux activités du travail comme les réunions, l’organisation,les debriefing, évaluation, tableau de bord, objectifs, résultats…. Tout cela est, bien entendu, utile parfois indispensable au fonctionnement des organisations, mais insuffisant pour la germination de toutes les richesses des hommes vivants dans l’entreprise.

Dans notre culture les personnes portent plus d’intérêt à la perte qu’au gain, à ce qui va mal qu’à ce qui va bien. Comme si les bonnes nouvelles n’étaient pas de vraies nouvelles. Il y a donc une action volontaire à mener pour faire exister ce qui est positif. Par exemple la célébration des réussites et des fiertés, pour laisser une chance au positif d’exister dans les cœurs et les esprits.

Loin de moi l’idée que l’entreprise ait la mission d’apporter le bonheur. Le bonheur est une recherche intérieure. Mais le management a en charge de créer les conditions pour réussir les missions, épanouir les talents et soutenir l’engagement.

Il ne s’agit pas de technique mais d’un état d’esprit, d’un art de vivre pour cultiver la joie et les émotions créatrices.
De la poésie de la vie nait le sens et le désir de s'accomplir. C'est l'antidote à ce qui est dur et destructeur dans le monde. C'est l'abri dans la guerre économique dans laquelle la plupart des homme sont enfermés.

Alors votre entreprise est-elle un poème?


10.jpg

19:33 Publié dans management | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.