UA-110137006-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 2

  • Ne cherchons pas ailleurs ce que nous avons sous notre nez

    Scènes de la vie quotidienne en métamorphose

    Cette année, se poursuit le potager en communauté où nous expérimentons les cultures maraîchères pour se nourrir bien et en autonomie. Ce n'est pas facile, les concombres et les salades se sont défilés et le mildiou menace nos tomates et poivrons. 2013 n'est pas une année à légumes, comme 2012 était un mauvais millésime pour les fruits.

    Toutefois, nous avons progressé dans un autre domaine, celui de la santé. Pour soigner les maux du quotidien (rhumes, toux, crampes, brûlures, gingivites, gastro, rhumatisme, cholestérol... ) pas besoin d'aller bien loin, les plantes du jardin sont là pour réaliser huile, teinture, baume, onguent, tisanes.

    Sauge,prunellier,millepertuis, angélique, origan, estragon...
    Et celles qui sont appelées "mauvaises herbes" attendent aussi de nous rendre service : mouron, brunelle, mélilot, ortie...

    Aegopodium_podagraria.jpgParmi elles, l'égopode podagraire a envahi une partie de notre jardin, rien à faire pour la déloger ! Et j'apprends que cette plante est une experte de la désacidification. Appelé autrefois herbe-aux-gouteux pour ses vertus contre cette maladie invalidante qui est la goutte (mauvaise élimination de l'acide urique). Notre alimentation moderne étant généralement très acidifiante, l'égopode va nous être très utile, notamment pour soulager toutes les douleurs articulaires.

    Observez votre jardin, les chemins de vos promenades, vous y trouverez forcement des plantes amies et peut-être verrez-vous encore autrement cette nature qui vous entoure de ses incroyables richesses.

  • Halte à tout ! C'est quand qu'on va où ?

    Là est la question !
    En ce jour de rentrée, une de mes chansons préférées de Renaud.
    J'ai voulu choisir un extrait mais je n'ai pas pu,
    c'est tout ou rien !



    C'est Quand Qu'on Va Où ?

    Je m'suis chopé 500 lignes :
    "Je n'dois pas parler en classe"
    Ras l'bol de la discipline !
    Y'en a marre c'est digoulasse !
    C'est même pas moi qui parlais,
    Moi j'répondais à Arthur
    Qui m'demandait, en anglais,
    Comment s'écrit No Future

    Si on est punis pour ça
    Alors je dis : 'Halte à tout ! '
    Explique-moi, Papa,
    C'est quand qu'on va où ?

    C'est quand même un peu galère
    D'aller chaque jour au chagrin
    Quand t'as tell'ment d'gens sur Terre
    Qui vont pointer chez «fous-rien»
    'vec les d'voirs à la maison
    J'fais ma s'maine de soixante heures,
    Non seul'ment pour pas un rond
    Mais en plus pour finir chômeur!

    Veulent me gaver comme une oie
    'vec des matières indigestes,
    J'aurais oublié tout ça
    Quand j'aurai appris tout l'reste,
    Soulève un peu mon cartable,
    L'est lourd comme un cheval mort,
    Dix kilos d'indispensable
    Théorèmes de Pythagore !

    Si j'dois avaler tout ça
    Alors je dis : 'Halte à tout ! '
    Explique-moi, Papa,
    C'est quand qu'on va où ?

    L'essentiel à nous apprendre
    C'est l'amour des livres qui fait
    Qu'tu peux voyager d'ta chambre
    Autour de l'humanité,
    C'est l'amour de ton prochain,
    Même si c'est un beau salaud,
    La haine ça n'apporte rien,
    Pis elle viendra bien assez tôt

    Si on nous apprend pas ça
    Alors je dis : 'Halte à tout ! '
    Explique-moi, Papa,
    C'est quand qu'on va où ?

    Quand j's'rais grande j'veux être heureuse,
    Savoir dessiner un peu,
    Savoir m'servir d'une perceuse,
    Savoir allumer un feu,
    Jouer peut-être du violoncelle,
    Avoir une belle écriture,
    Pour écrire des mots rebelles
    A faire tomber tous les murs !

    Si l'école permet pas ça
    Alors je dis : 'Halte à tout ! '
    Explique-moi, Papa,
    C'est quand qu'on va où ?

    Tu dis que si les élections
    Ca changeait vraiment la vie,
    Y'a un bout d'temps, mon colon,
    Qu'voter ça s'rait interdit !
    Ben si l'école ça rendait
    Les hommes libres et égaux,
    L'gouvernement décid'rait
    Qu'c'est pas bon pour les marmots!

    Si tu penses un peu comme moi
    Alors dit :"Halte à tout"
    Et maint'nant, Papa,
    C'est quand qu'on va où ?

    Si tu penses un peu comme moi
    Alors dit :"Halte à tout"
    Et maint'nant, Papa,
    C'est quand qu'on va où ?