UA-110137006-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

métamorphose - Page 3

  • Ne cherchons pas ailleurs ce que nous avons sous notre nez

    Scènes de la vie quotidienne en métamorphose

    Cette année, se poursuit le potager en communauté où nous expérimentons les cultures maraîchères pour se nourrir bien et en autonomie. Ce n'est pas facile, les concombres et les salades se sont défilés et le mildiou menace nos tomates et poivrons. 2013 n'est pas une année à légumes, comme 2012 était un mauvais millésime pour les fruits.

    Toutefois, nous avons progressé dans un autre domaine, celui de la santé. Pour soigner les maux du quotidien (rhumes, toux, crampes, brûlures, gingivites, gastro, rhumatisme, cholestérol... ) pas besoin d'aller bien loin, les plantes du jardin sont là pour réaliser huile, teinture, baume, onguent, tisanes.

    Sauge,prunellier,millepertuis, angélique, origan, estragon...
    Et celles qui sont appelées "mauvaises herbes" attendent aussi de nous rendre service : mouron, brunelle, mélilot, ortie...

    Aegopodium_podagraria.jpgParmi elles, l'égopode podagraire a envahi une partie de notre jardin, rien à faire pour la déloger ! Et j'apprends que cette plante est une experte de la désacidification. Appelé autrefois herbe-aux-gouteux pour ses vertus contre cette maladie invalidante qui est la goutte (mauvaise élimination de l'acide urique). Notre alimentation moderne étant généralement très acidifiante, l'égopode va nous être très utile, notamment pour soulager toutes les douleurs articulaires.

    Observez votre jardin, les chemins de vos promenades, vous y trouverez forcement des plantes amies et peut-être verrez-vous encore autrement cette nature qui vous entoure de ses incroyables richesses.

  • Une vie simple.

    Ce matin j’ai préparé les bagages de mes enfants qui partent en colos dans un endroit magnifique. J’étais heureuse de repasser leurs habits et de les plier soigneusement pour leur faire une belle valise. Ce sont des gestes simples, qui pourtant me remplissent de joie.
    Ces gestes simples de la vie quotidienne, mille fois répétés ont une grande valeur. Tout comme cueillir des fruits pour en faire des confitures, des jus, des conserves, préparer ses produits de beauté, des onguents, des remèdes pour l’hiver avec les plantes du jardin, faire son potager et regarder les fleurs pousser, repeindre les volets, les murs, prendre soin des arbres, mitonner des bons repas, réparer le portillon qui mène au verger, recoudre une jolie robe, préparer le bois pour l’hiver, mettre de l’huile dans les portes qui grincent.

    Unknown.jpegHommes, femmes, chaque fois que nous préparons un repas , que nous nettoyons notre maison, que nous l’embellissons, chaque fois que nous produisons pour notre famille, ce sont des actes d’amour, des vraies richesses de l’économie réelle, une plus value pour notre bien être.
    L’histoire dominante raconte que tout cela est un travail dévalorisant, indigne, ingrat, sans valeur. Pourtant, la réussite n’est pas seulement à l’extérieur, au service des l’économie de marché, de la vie au travail.

    Comment prendre soin de notre planète quand nous n’avons plus le temps, ni le goût de nous occuper de notre propre foyer ?